Activités pédagogiques

PROJET : THÉÂTRE EN CLASSE

CLUB THEATRE

Fiche inscription club théâtre

Objectifs du projet :

Créer un spectacle qui sera proposé en fin d’année en se concentrant particulièrement sur développement de la concentration, de la mémoire, ainsi que de la cohésion du groupe.

Horaire et date d’intervention :

Les mardis et les jeudis  de 14h30 à 16h30.

Niveaux de classes:

La  première, la deuxième et la troisième année su cycle secondaire collégial.

Pourquoi monter une troupe de théâtre avec nos élèves du Groupe scolaire privé SMART SCHOOL ?

Faire du  théâtre à l’école, c’est motiver autrement les activités scolaires, c’est favoriser l’interdisciplinarité, l’autonomie de l’élève et éduquer sa sensibilité artistique,  c’est rassembler le groupe classe autour d’un projet pluridisciplinaire commun.

Faire du théâtre avec les élèves est intéressant pour plusieurs raisons :

  • Donner l’occasion aux élèves de s’exprimer en dehors de la classe.
  • Permettre une ouverture culturelle: notre école est située dans un quartier nouveau où les enfants ne sont pas familiers avec la culture théâtrale.
  • Fédérer la classe autour d’un projet artistique commun.
  • S’ouvrir sur les parents et les faire profiter de la représentation de la pièce, fruit des efforts de leurs enfants.
  • Et bien évidemment, d’un point de vue purement pédagogique, le projet théâtre est tellement riche qu’il peut s’inscrire dans la pluridisciplinarité.

L’organisation

Le projet « Théâtre » peut s’organiser sur l’année en cinq périodes, cinq modules :

  • Expression corporelle
  • Jeux dramatiques et improvisations
  • Travail en relation avec les textes : Lire, dire et
  • Mise en scène des scénettes
  • Activités artistiques, arts visuels et éducation musicale, vers la représentation.

 

Articulation des modules autour du théâtre

 Module I : (deux heures par semaine)

La pratique corporelle 

Les séances visent à la définition des règles inhérentes à l’activité : être capable de constituer un  groupe, créer une ambiance, explorer l’espace et investir un lieu (ex : salle de danse municipale), engager son corps dans une action individuelle ou en binôme, se respecter soi et  respecter l’autre, s’écouter soi et écouter l’autre, oser le contact, définir le rôle de l’acteur et du spectateur.  Il s’agit de prendre en compte la présence et le regard d’autrui, apprendre à toucher l’autre.

En fin de module, l’enfant doit être capable de produire une suite de mouvements enchaînés, seul, en binôme ou /et en groupe.

 Module II : (deux heures par semaine)

Une pédagogie active de la communication : l’atelier théâtre

« Du travail corporel à la maîtrise des compétences langagières »

          Les activités visent à développer les jeux d’expression par le corps pour :

 

  • Acquérir un savoir :

-Manifester de la curiosité : écouter, regarder, s’interroger

-Expérimenter : tâtonner, élaborer, vérifier les effets

-Inventer : symboliser, transformer, organiser l’espace

  • Maîtriser des savoir-faire:

-Par rapport au corps : faire passer un message, exprimer des émotions, adapter ses gestes à ses intentions, réagir sur une musique.

-Par rapport à l’espace : l’organiser dans l’action, se déplacer en variant la direction, la vitesse, le niveau (hauteur)

Par rapport à la voix : articuler, moduler sa voix selon l’intention, varier la diction d’un même texte.

  • Faire évoluer le savoir être pour le plaisir de jouer, pour être créatif

          Entre acteurs, c’est :

  • Coopérer, discuter, organiser
  • Prendre des initiatives
  • S’engager dans l’action, oser faire
  • Accepter les critiques et en tenir compte
  • Etre à l’écoute des partenaires et s’adapter
  • Chercher à produire un effet

Pour le spectateur, c’est :

  • Ecouter
  • Observer
  • Donner un avis pertinent et argumenté

Pour l’individu, c’est :

  • Acquérir de l’aisance
  • Participer, s’engager au sein du groupe
  • Etre autonome par rapport à l’enseignant

 Les « improvisations » ainsi, sont des situations problèmes qui, travaillées, discutées en petits groupes permettent l’exploration, la création, le partage, l’expression des émotions, la confrontation entre pairs et l’installation d’un rapport vivant à la langue.

La démarche de travail d’un atelier théâtre

Le projet est construit à partir du travail corporel des enfants et d’improvisations se référant à des univers variés. Une séance peut se concevoir de la façon suivante :

  1. Le jeu corporel induit par un mot, une musique, des personnages fictifs ou réels pour développer le  geste, varier les rythmes, les niveaux (hauteur) dans les déplacements.

– Occupation de l’espace

– Déplacements et niveaux de déplacements, vitesse…

– Etirements

– Création d’ambiances collectives

  1. La voix : travail sur le langage, la diction

– Respiration, articulation (sons, vocalises, bruits…)

– Prendre conscience de l’instrument voix et l’utiliser (transformer, moduler…).

– Virelangues…

                   Espace jeu et jeu dramatique :

– Diction de textes mémorisés,  interprétation avec intentions variées et représentation en ½ groupe, groupe, binôme… varier la vitesse, l’intensité , la hauteur du débit….,

le transformer.

  1. La construction d’images à l’aide d’objets détournés, se repésenter, mimer des objets, des personnes dans une  situation et  être compris du public (en groupe, binôme ou individuellement).
    • Jeux  pour développer et explorer  la mémoire sensorielle et affective : les cinq sens et les états émotionnels.
    • Préparation en groupe, confrontation et présentation à la classe.

 Des improvisations avec la création de situations dramatiques visant à faire entrer les enfants dans le monde verbal (en groupe).

Des inducteurs pour l’improvisation : 

         La fiction

  • Etablissement de situations de jeu avec consigne ou inducteur

          L’espace

  • Créer des espaces familiers ou imaginaires.
  • Investir l’espace jeu.

         L’image, l’objet, la musique

  • Mettre en jeu un objet, des photos, des reproductions d’œuvres d’art, un film muet, une musique.

         Le personnage

  • Traduire corporellement et verbalement un personnage.
  • Faire se rencontrer des personnages fictifs ou ayant réellement existé.

         Le texte

  • Improviser à partir d’une expression, un titre de film, conte…
  • Mettre en scène un texte

         L’action

  • Créer des situations sociales ou imaginaires.
  • Explorer des situations de conflit
  • Modifier des situations.
  1. Production finale : Présentation des saynètes ou improvisations à la classe, critique collective et rétroaction.

 Module III

 Articulation des activités langagières en classe et en atelier théâtre

 Il s’agit ici après un travail sur la langue orale, d’entrer dans la lecture  de textes théâtrales.

Le plaisir de dire est prolongé par le plaisir de lire et mettre en voix des textes écrits pour le théâtre. On veillera à proposer des écrits variés : fantaisistes (Ionesco), humoristiques (K. Valentin), satyriques (Molière), symboliques (S. Lebeau)…

Tous les genres rencontrés permettront  de découvrir les différents éléments du texte théâtral :

  • notion de lieu et de temps
  • actes
  • scènes
  • listes des personnages
  • décor
  • dialogues
  • didascalies
  • Mise en scène

                                           VERS LE SPECTACLE  FINAL

Module IV

 Apprentissage des saynètes

  • Mise en scène des saynètes

 Module V

 Création d’un décor pour chacune des saynètes

  • Recherche d’accessoires et de vêtements

Tour à tour, chacun est acteur, spectateur, décorateur ou accessoiriste.

Lever de rideau !

Représentation de la pièce devant les  parents.

Participation à un festival.

Fiche inscription club théâtre

 

 

Coordonnateur du club théâtre :

RACHID  OUBERCHKIK

Tél : 0671607820

 

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com